Devis pose de carrelage

Pose de carrelage

Le carrelage, revêtement de sol ou de mur très apprécié des Suisses, est à la fois robuste et facile d’entretien. Il est à la mode en Suisse grâce à ses avantages techniques ainsi qu’à un large choix d’options de décoration (carreaux effet bois, carreaux effet béton, carreaux de ciment, etc.)

Le coût du carrelage varie considérablement en fonction du type de carrelage, de la méthode de pose (droite, diagonale, décalée), du nombre de mètres carrés à carreler, de l’accessibilité et de l’entrepreneur engagé.

Le carrelage est réalisé en appliquant un adhésif imperméable sur les carreaux, puis en les faisant adhérer au mur ou au sol. Le carrelage est utilisé pour protéger une surface de l’humidité, du trafic piétonnier et de l’utilisation quotidienne sans nécessiter beaucoup d’entretien.

Prix de la pose de carrelage 

La façon dont vous posez les carreaux de sol ou de mur sur une surface solide et plane doit être précise. Si ce n’est pas le cas, les carreaux risquent de se détacher au fil du temps et de provoquer des problèmes d’humidité. Faire appel à un professionnel vous permettra d’obtenir des conseils avisés ainsi qu’une pose correcte. Le maçon ou le carreleur sera en mesure de vous fournir des informations sur le type de carrelage à poser. Il a tout ce dont vous avez besoin et vous n’aurez pas à acheter quoi que ce soit. Enfin, et surtout, il est professionnellement responsable si quelque chose ne va pas pendant ou après la pose.

Prix de la pose de carrelage : facteurs influençant le prix

Le carreleur tient compte d’une série de facteurs pour déterminer son prix. Le nombre de mètres carrés à carreler a bien sûr une influence importante sur la tarification. Si vous avez de nombreuses pièces à carreler dans votre maison ou votre appartement, les tarifs sont dégressifs. En outre, une pose droite des carreaux et une pose en diagonale sont toutes deux plus simples et moins coûteuses qu’une pose décalée. La pose droite, également appelée « en plein », consiste à aligner les carreaux perpendiculairement les uns aux autres le long de murs séparés. La pose en diagonale nécessite de placer un carreau au centre de l’espace et de tracer des diagonales d’un coin à l’autre. Enfin, la pose en quinconce est connue sous le nom de carrelage « contre-joint » car elle consiste à décaler chaque carreau par rapport aux autres. Cette procédure demande beaucoup d’attention.

Le prix du carrelage dépend également de votre localisation. En effet, le coût des travaux est fréquemment plus important dans les grandes villes et notamment en région parisienne. Les coûts de pose de carrelage diffèrent d’un professionnel à l’autre. Il est judicieux de comparer quatre devis pour découvrir le meilleur rapport qualité-prix ; puis de demander à l’entrepreneur de visualiser le travail du carreleur.

Le type de pose

Si l’installation est plus compliquée, elle sera plus coûteuse. C’est donc à vous de décider si vous souhaitez investir dans des carreaux haut de gamme et une installation simple ou dépenser beaucoup d’argent pour l’installation d’un carreau de milieu de gamme.

Le type de pièce

Le sol doit être adapté à l’usage de la pièce. Des carreaux antidérapants sont nécessaires dans une salle de bains ou sur une terrasse, tandis que des carreaux faciles à nettoyer sont idéaux dans une cuisine. Dans un salon ou un couloir, des carreaux qui peuvent tolérer le passage et le piétinement sont essentiels.

Les dimensions du carrelage

Plus le nombre de carreaux est élevé (45 X 45 cm ou 60 X 60 cm), plus la pose est coûteuse. Les carreaux plus grands, en effet, pèsent plus lourd et nécessitent donc un double encollage pour les maintenir en place, surtout s’il s’agit de carreaux muraux. De plus, la manipulation de ces pièces est plus difficile, nécessitant un deuxième jeu de carreaux, ce qui augmentera considérablement le prix du devis.

L’état du sol à carreler 

Si vous rénovez, il est probable que votre revêtement de sol nécessite d’abord une certaine attention.

La superficie à carreler

Plus vous avez de mètres carrés à carreler, plus le prix est élevé. Tenez-en compte lorsque vous choisissez votre carrelage : optez pour des carreaux de milieu de gamme dans les grandes pièces et des carreaux haut de gamme dans les petites. Si vous avez une grande surface à carreler, optez pour une pose directe pour économiser de l’argent : vous y arriverez !

Prix de la pose d’un carrelage selon le type de carrelage

La pose de carreaux de céramique peut coûter beaucoup plus cher que celle de pierres naturelles. Le meilleur rapport qualité/prix se trouve dans les carreaux en grès cérame. Si vous voulez une pierre naturelle avec l’aspect souhaité, préparez-vous à ce que les dépenses augmentent considérablement.

Prix du carrelage extérieur

Les carreaux sont excellents pour les espaces extérieurs, tels que les terrasses, les balcons, les plages de piscine et les allées. nLes carreaux conviennent aux environnements extérieurs en raison de leur solidité. Il est bon de penser aux conditions météorologiques lorsque vous carrelez votre espace extérieur. L’alternance du gel et du soleil peut endommager certains revêtements, c’est pourquoi les carreaux certifiés pour l’extérieur, généralement plus épais, sont une meilleure option. Le fabricant promet que le final a une résistance remarquable aux intempéries.

Lorsqu’il est mouillé ou glacé, le carrelage peut être risqué. Vous devriez également choisir des carreaux d’extérieur peu résistants au glissement, car cela peut vous aider à éviter les chutes.

Prix de la pierre

Si le grès cérame ne vous convient pas, tournez-vous vers la pierre naturelle. Les carreaux de pierre sont extrêmement robustes, faciles à entretenir et conviennent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Selon le type de pierre utilisé, ils peuvent être posés de la même manière que le carrelage ou offrir un aspect plus raffiné ou rustique. Cependant, il est essentiel d’entretenir la pierre et d’empêcher les taches de pénétrer en la traitant régulièrement. Comme le poli miroir du marbre et du travertin, par exemple, s’opacifie naturellement à l’usage, il est nécessaire de poncer la pierre tous les dix à vingt ans selon le type de pierre.

Prix de la faïence

La faïence est un terme utilisé pour décrire les céramiques faites d’argile qui sont principalement utilisées dans les salles de bains et les pièces humides. La faïence est plus fragile que le grès cérame car il ne s’agit pas du même produit ou de la même fabrication que le grès cérame. Certaines personnes ont pris l’habitude de qualifier tous les carreaux de salle de bains de « faïence » Ce n’est pas correct car, si la faïence est un type de carrelage, elle est aussi une substance à part entière. La faïence est un carrelage haut de gamme, facile à nettoyer et d’un aspect très élégant. Il ne doit jamais être posé sur le sol car il ne serait pas robuste au trafic piétonnier. Le grès cérame devrait plutôt être utilisé dans les salles de bains pour jeunes.

Prix des tomettes

Le prix de la pose de tomettes est plus élevé, car ce type de revêtement est plus cher à l’achat et nécessite une main-d’œuvre supplémentaire pour le carreleur. Les tomettes sont des carreaux de terre cuite émaillés ou non, populaires dans le sud de la France. Traditionnellement, les tomettes étaient de forme hexagonale ou octogonale avec des bords très réguliers, minimisant la taille des joints. La chaleur et la douceur des tomettes sont renforcées lorsqu’ils ne sont pas finis, mais l’argile poreuse les rend plus longs à entretenir. Lorsque vous élaborez votre plan de pose de carreaux, n’oubliez pas que les carreaux en terre cuite nécessitent un entretien pour éviter les taches et les dégâts causés par l’eau.

L’intervention d’un carreleur pour la pose d’un carrelage

L’encollage est l’étape la plus cruciale de la pose du carrelage. C’est la colle qui garantit la longévité du sol et son étanchéité. Il existe deux principales techniques de pose du carrelage : la pose collée et la pose scellée.

La pose collée est la technique la plus répandue à l’heure actuelle. En théorie, c’est simple : il suffit d’étaler une couche de colle spéciale pour carreaux (à l’aide d’un peigne) sur le sol et, dans certaines circonstances, sur le dos des carreaux, puis de les poser. Les carreaux peuvent être posés sur les sols et les murs avec des temps de séchage et une durabilité exceptionnels.

Les adhésifs pour carrelage existent depuis quelques centaines d’années. Avant l’invention des colles à carreaux, les carreaux étaient collés à l’aide de ciment. Cette méthode consiste à poser les carreaux sur une chape de béton très mince qui a été coulée. Au prix d’une période d’installation et de séchage plus longue, ainsi que d’un coût beaucoup plus élevé, d’énormes irrégularités peuvent être dissimulées de cette manière. Elle n’est utilisée que sur le sol et génère beaucoup de déchets au bas des murs.

Toute installation nécessite l’utilisation d’écarteurs particuliers afin de maintenir une bonne régularité des joints lors de la pose des carreaux. Après la pose des carreaux, il est essentiel de combler ces espaces avec un matériau approprié (plusieurs teintes sont disponibles). Ce produit de jointoiement garantit l’étanchéité de vos nouveaux carreaux.

Devis pour la pose de carrelage

Pour connaître le coût précis de votre pose de carrelage, contactez un professionnel près de chez vous pour obtenir un devis. Nous vous recommandons d’obtenir plusieurs devis afin de comparer les coûts et de choisir l’artisan qui répond le mieux à vos besoins. Pour ceci, utilisez notre service gratuit et sans engagement, en remplissant notre formulaire ci-dessous.

NOS AVANTAGES POUR VOS TRAVAUX DE POSE DE CARRALAGE

  • Recevez 4 devis de spécialistes dans votre canton
  • Rapide, GRATUIT et sans engagement
  • Un large réseau d’entreprises de travaux
  • Vos informations sont cryptées et sécurisées
  • Réalisez des économies pour vos travaux